Avertir le modérateur

02/04/2008

Polémique autour du 200ème anniversaire de Dickens

95693b169abda2d960eaeb40fa9b7dd9.jpg En 2012, les fans de littérature fêteront le 200ème anniversaire de la naissance de Charles Dickens, le papa d'Oliver Twist. Pour l'occasion, les descendants du grand écrivain proposent d'ériger une statue à sa gloire devant Eastgate House, une maison du Kent qui sert de décor à certains de ses romans.

Seul problème : un an avant sa mort, Dickens avait précisé dans son testament qu'il voulait qu'on se souvienne de lui à travers ses oeuvres uniquement. Il avait expressément précisé qu'il refusait tout monument ou statue commémorative.

Le quotidien anglais The Independent indique que la Confrérie Dickens, en charge du musée Dickens à Londres (photo), s'oppose à ce projet, ainsi que la Société de la ville de Rochester :

 "Le voeu de Charles Dickens était parfaitement clair dans on testament, et avec sa connaissance du droit, il n'aurait pas signé un document qui aurait pu être mal interprété. Il serait arrogant d'ignorer ses mots, que nous devons prendre au pied de la lettre."88533a34f4fe41442be8a611b9a893a6.jpg

Une statue de l'auteur existe déjà aux Etats-Unis. En 1894, soit 24 ans après la mort de Dickens, les Américains l'avait envoyée au neveu de l'écrivain. Furieux que le voeu de son oncle n'ait pas été respecté, celui-ci ne l'a même pas déballée et l'a renvoyée illico. Depuis, on peut la voir à Philadelphie. 

Dans un editorial, The Independent prend parti en faveur de la construction de la statue commémorative :

"Peut-être certains voeux exprimés par les auteurs dans leurs testaments devrait-ils être traités comme le copyright - valide pendant un certain laps de temps [...] - mais pas éternel.

À un moment où de nombreuses personnes ont le sentiment que le sens de l'histoire se perd, voici une occasion d'affirmer quelque chose. Même si une statue ne poussait pas plus de gens à lire De grandes espérances, elle serait un signe de reconnaissance de la place unique de Dickens dans la vie et la littérature Britanniques."

... et dans la littérature mondiale. En France par exemple, Dickens est souvent considéré, à tort, comme un écrivain pour enfant. Pour se convaincre du contraire, il suffit de lire Bleak House. D'ailleurs, cet épisode, avec son mélange de noirceur tragique, de grotesque et de procédure judiciaire, serait tout à fait digne de figurer dans l'un des nombreux chapitres de son oeuvre.

 

(Photos : Flickr/Wallyg/mootcatmootcat) 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu